Qu’est ce qu’un entrepreneur ?

Qu’est ce qu’un entrepreneur ?

14 janvier 2018 Non classé 0

Nombreux d’entre-vous se lance dans l’entrepreneuriat, une aventure à la fois excitante et risquée. Excitante car vous avez opté pour la liberté, vous n’êtes plus sous contraintes avec un employeur mais plutôt avec un donneur d’ordre / client. Risquée car vous ne disposez pas à ce jour d’un quelconque dispositif vous permettant de prédire l’avenir de votre situation professionnelle. Ce qui implique que vous devez prendre vos précautions lorsque vous signez un contrat de prestation avec votre client, afin de couvrir les périodes chômées.

ANALYSER L’OFFRE ET LA DEMANDE

Avant de vous lancer dans cette belle aventure, et faire en sorte que cela dure, je dirais éternellement, nous allons voir ensemble plusieurs critères qui garantiront la pérennité de votre activité professionnelle.

1. L’étude de marché

Comme tout entrepreneur, il est primordial d’identifier la zone géographique où vos domaines de compétences sont très recherché. Cette zone, une fois identifiée, vous en ferez votre priorité pour les campagnes publicitaires. Deuxième point, à l’échelle  nationale, l’idéal serait d’établir un sondage afin d’obtenir des statistiques sur les zones géographiques où vos domaines de compétences sont très recherché. Cela vous permettra d’éviter de gaspiller votre budget publicitaires sur les zones où aucun intérêt n’est viable.

2. La concurrence

L’entrepreneuriat ne consiste pas à se lancer en guerre contre la concurrence en cassant le prix du marché à une durée indéterminée pour « attirer » plus de clients : avec cet état d’esprit vous faites fausse route et vous ne tiendrez pas longtemps. Cependant, étant donné que vous venez de vous installer rien ne vous interdit de faire une offre promotionnelle appliquant une remise généreuse, pendant une durée déterminée. 

3. Calculer le forfait que je facture à mon client :

Comme je vous le disais un peu plus tôt, il faudrait rentabiliser les périodes chômées dès la signature d’un contrat avec un nouveau client, à cet instant c’est à vous d’auditeur les besoins de votre client, pour lui facturer ces besoins et donc justifier la facturation que vous soumettrez. Il est clair que vous n’allez pas facturer une prestation qui en vaut 100€ à 1000€… Vous trouverez ci-dessous une vidéo qui explique comment calculer votre taux horaire ou journalier :

Comment calculer mon forfait journalier


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »